De nos il est vraiment rare de ne pas avoir à faire avec des embouteillages au quotidien. En effet, de plus en plus peuplé et le nombre augmentant des voitures en circulation sont parmi les origines de ce phénomène. En dépit de tout cela, une mal répartition et une mauvaise gouvernance des moyens de circulation dans un délai précis est la principale raison de ce dilemme auquel sont confrontés tous les conducteurs dans la vie quotidienne. Inter modalité, mono modalité, et multi modalité, les acteurs du transport de personnes sont départagés de différentes manières.

Généralités de ces épreuves :

‘’Transport de personnes et mobilités- Enjeux concurrentiels et perspectifs stratégiques pour les acteurs « , l’intitulé d’une étude menée récemment par le PRECEPTA indique que même si plus de 80% du trafic de passagers en France est occupé par les transports individuels tels que les voitures légères et particulières, le système de mobilité centré uniquement sur la voiture est une époque plus ou moins dépassée. En effet, l’essor des mobilités alternatives s’accompagne souvent de tensions économiques et de l’évolution des mentalités vis-à-vis de l’usage de la voiture. La mono modalité dépassée par la multi modalité étant l’existence de plusieurs modes de transport en différents lieux est actuellement remplacée par l’inter modalité qui n’est autre que l’utilisation de nombreux différents moyens de transport pendant un même déplacement.

Les réalités :

l’innovation de la mobilité et la collaboration entre les opérateurs traditionnels de transport toutefois mis à l’évidence n’ont pas pu aboutir à des fins positives. La SNCF Trandev a démontré que tout un chacun met en place sa propre stratégie individuelle dont l’élargissement des offres d’auto partages et de covoiturages. Apparemment des services numériques en sont d’une aide précieuse car le système se concrétise par des applications sur Smartphones comme PlanBook Ticket qui vous permet d’organiser votre trajet.

Sur le côté technique :

Les opérateurs traditionnels, même placés sous pression revendiquent leurs droits. Cependant il faut reconnaitre que s’unir avec les nouveaux acteurs qui entrent dans le secteur du transport serait en leur faveur. Des stratégies catégoriquement indispensables comme l’accélération de la transmission numérique avec l’aide des capacités eforme et la création de la coopération pour créer des standards dans le domaine du système d’information. Quelque peu après, des alliances stratégiques en faveur des deux partis voient le jour. Datant d’avril 2015, ‘’Temps libres  » est un système qui permet aux utilisateurs de la plateforme d’être en possession du parking réservé sur le réseau autoroutier et même des voies.

La place des services de mobilité en France dans l’avenir :

Par la suite des études menées sur ce domaine, PRECEPTA sur deux possibilités de scénarios dont la réalité frôlera entre ces deux. Offrir aux voyageurs des trajets optimaux, c’est-à-dire sans couture en est le premier et le refus des acteurs de la mobilité de partager leurs données ainsi que d’opter pour une vision collaborative. Il en résulte donc que les réalités de la mobilité du transport en France balanceront stratégiquement entre ces deux.